UA-73313134-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 24 septembre 2012

Poésie

 

Silverstein.jpg

 

 

 

Si le monde était dingue 

 

 

 

Si le monde était dingue, tu sais ce que j'mangerais ?
Une grosse tranche de soupe et un pichet de viande,
un sandwich de limonade, et ensuite je me taperais peut être
de la glace rôtie ou un gâteau bicyclette,
une bonne salade de carnets de notes, un barbecue de slip,
une omelette de chapeaux et un croustillant toast de carton,
un copieux lait malté de crayons de bois et de pâquerettes,
voilà ce que je mangerais si le monde était dingue.

 

 Si le monde était dingue, tu sais ce que j'mettrais ?
Un costume en chocolat et une cravate d'éclair au chocolat,
un cache-oreilles en marshmallow, des chaussures de liqueur,
et je lirais un journal d'infos à la menthe poivrée.
J'appellerais les garçons "Suzie" et les filles "Harry",
je parlerais avec mes oreilles, et je porterais toujours sur moi
un parapluie en papier, quand tomberait la brume,
pour rester sous la pluie, si le monde était dingue.

 

Si le monde était dingue, tu sais ce que j'ferais ?
Je marcherais sur l'océan et je nagerais dans ma chaussure,
je volerais à travers le sol et je bondirais dans les airs,
je retournerais la baignoire et je me laverais dans les escaliers.
Rencontrant quelqu'un, je lui dirais "Au revoir, Joe"
et au moment de partir - alors je lui dirais "Salut !"
Et le plus grand des hommes serait ridicule et feignant,
du coup, je serais Roi... Si le monde était dingue.

Shel Silverstein
(1930-1999)


sans oublier le recueil de poèmes

2352891396_01__SX330_SCLZZZZZZZ_V147036694_.jpg

 

Les commentaires sont fermés.