UA-73313134-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 30 juillet 2011

Romans

Merci aux bibliothécaires de Bordeaux pour toutes ces critiques.

Belles lectures de vacances !!


VIGNAL, Hélène. La fille sur la rive. Rouergue,coll. “DoAdo Noir”, 2011.
Bien !
Nour vit à Satmine, au coeur de l’Enclave, dont personne ne sort jamais... Alors que la vie des Satminiens est ryhtmée par le travail (la mine pour les hommes, les brigades de la propreté pour les femmes), l’école pour les Immatures (entendez par là  les mineurs de moins de 15 ans) et les fêtes organisées par le Bourgmestre, Nour se tient à l’écart... Ce qu’elle aime par dessus tout, c’est fabriquer des boîtes et se balader sur les rives du Fleuve, bien que ce soit dangereux et interdit. En effet les eaux du Fleuve sont toxiques, et les risques, mortels...
Mais plus Nour observe les abords du Fleuve et réfléchit à la vie des Satminiens, plus elle s’interroge. Qu’y a-t-il de l’autre côté, au-delà des frontières de l’Enclave ? Le monde est-il si hostile ? Et si tout n’était que mensonge ? Peu à peu le doute s’installe...


En quelques page (le roman est très court), l’auteur plonge avec efficacité le lecteur dans un univers étrange, à la fois proche du nôtre et post-apocalyptique. La sécurité apparente, les scènes de liesse, la prétendue bienveillance d’un Bourgmestre aux allures de dictateur, tout cela laissent poindre une menace qui ne vient sans doute pas du Fleuve... Et comme Nour, ce climat nous intrigue et nous dérange. Le lecteur a envie de savoir, mais on ne lui dira que le stricte nécessaire, laissant toute la place à son imagination, ce qui est réussi !
En deux mots, on est un peu à mi-chemin entre 1984 de H.G. Wells, Le meilleur des mondes d’A. Huxley et le film Le Village de M. Night Shyamalan, mais tout ça à la portée des 11-13 ans !
(A.L.)


Chérer, Sophie. Liberté, égalité... Mathilde ! L’école des loisirs,coll. “Mouche”, 2011.
Non !
Voici le huitième volet des aventures de Mathilde (et j’avoue n’avoir pas lu les précédentes, peut-être que ça joue dans ma critique...?)
La classe de Mathilde participe à la sélection pour le 16ème Parlement des enfants...
Y a-t-il vraiment besoin d’en dire plus ? Avec le titre, vous vous en doutez, Mathilde va être choisie comme député après un suspense insoutenable et une lutte acharnée pour faire passer ses belles idées plutôt que celles de “Fayote”...

C’est sans surprise, pas très subtil, faussement pédagogique (sensibilisons les enfants à la politique puisque 2012 approchent ?) et puis en guise de dédicace on commence le livre par :
“Aux enfants qui, chaque année, viennent à l’Assemblée nationale pour y prendre une leçon de démocratie, et repartent en l’ayant donnée aux adultes.
Vivement le Président Eva Joly !” (que Sophie Chérer admire en tant que juge, d’accord, mais ça m’a un peu interpelée...)
Bref, ça ne m’a pas passionnée...
(A.L.)


THOMPSON, Colin. Les 100 portes secrètes. Albin Michel, 2011 (Wiz).
Mouais...
Peter vit avec sa mère et son grand-père dans un musée dont ce dernier est le gardien. Un jour, une femme lui remet un livre intitulé Comment vivre sans fin, en lui indiquant de ne surtout pas l’ouvrir... consigne qu’il ne suit pas évidemment ! Il se retrouve alors dans un autre monde, où les maisons sont les livres de la bibliothèque du musée. Mais il ne sait pas comment retrouver son monde. Aidé d’une petite fille, il va parcourir les livres de la bibliothèque, rencontrer des personnages étranges, dans l’espoir de trouver une solution.
Arrivée à la moitié du roman, je n’en pouvais plus ! Si l’idée est bonne, les situations sont de plus en plus invraisemblable et sa quête désespérée. Malgré un héros attachant, le texte manque de rythme... dommage, les premières pages laissaient penser à un excellent Wiz. (ss)

BAUSSIER, Sylvie. La Course au Pôle Sud : Amundsen et Scott. Oskar jeunesse, coll. “Histoire et société”, 2011.
Bien !

Le Norvégien Roald Amundsen rêvait d’atteindre le premier le Pôle Nord. Mais en 1911, alors qu’il prépare son expédition, une autre équipe le devance. Puisqu’il ne remportera pas la course au Pôle Nord, Amundsen se lance alors à la conquête du Pôle Sud. Mais une fois de plus il n’est pas le seul : le Britannique Robert Falcon Scott est lui aussi sur le départ...

Cette collection est vraiment intéressante ! Racontant de façon romancée, mais très bien documentée, la vie d’aventuriers, elle nous entraîne dans de sacrés aventures ! Ce titre sur la course au Pôle Sud m’a d’autant plus parlé que j’avais lu peu de temps avant “Blanches Ténèbres” (au passage un de mes coups de coeur ado !) qui retrace l’aventure d’une jeune fille passionnée par Robert Falcon Scott...
Pour info, un des titres de la collection est consacré à Amélia Earheart et fait partie de la sélection 2011/2012 pour le comité de lecture STA/GRP “J’le lis j’t’en parle” (CM2/6ème).

 

AZIZA, Agnès. L’accident. Gründ, 2011
Bien !
“Aujourd’hui j’ai quinze ans trois jours et vingt heures comme mon frère le jour de l’accident...”
Vanessa se souvient du jour où son grand frère Henri a perdu la vie. Une journée qui aurait dû être comme les autres, une journée qui avait commencé comme bien d’autres : les chamailleries du petit déjeuner, les premières heures de cours au collège... Sauf que ce vendredi d’avril, Henri sur son scooter n’avait pas attaché son casque et qu’une voiture l’a percuté. Le choc de la nouvelle, l’attente à l’hôpital, le retour à la maison puis le coup de fil tant redouté : Henri n’a pas survécu à l’accident...

En une cinquantaine de page, Agnès Aziza décrit, quasiment en temps réel, le déroulement de cette journée qui bouleverse irrémédiablement la vie de Vanessa et de sa famille. “Ca parle de mort et les adultes ne veulent jamais en parler” nous dit la quatrième de couverture. On est prévenu, le titre, la couverture, ne laissent aucun doute sur ce qui va se passer, mais malgré tout on ressort de cette courte lecture tout chamboulé... Sortez les mouchoirs !
(A.L.)


VILLENEUVE, Angélique. A la recherche du paon perdu. Les Grandes Personnes, 2011.
Bien !
Lecture en cours, mais je peux déjà dire qu’après L’accident (voir ci-dessus), ce petit livre passe tout seul ! Au début en tout cas on rigole bien ! A suivre...
(A.L.)

OPPEL, J-Hugues. Aller chercher Mehdi à 14 heures. Ed. Syros, coll. Mini syros, polar, 2011
Mouais...     
En fait, il ne s’agit pas d’un roman policier et je ne vois pas très bien en quoi cela ressemblerait à un polar non plus... C’est l’histoire d’un papa qui doit aller chercher son fils à l’école mais il lui arrive toutes sortes de contretemps en chemin... Cela se lit bien cependant.
(VA)


BLUTSCH, Hervé.

Le syndrome de Gaspard et autres petites enquêtes sur la vie des gens. Bien !
Méhari et Adrien suivi de Gzion. Ed. théâtrales jeunesse, 2011.  Mouais...     
Gaspard s’endort n’importe où et n’importe quand. Un scientifique se penche sur son cas et lui greffe une horloge interne. Absurde et un peu trop long. Par contre les autres saynètes sont géniales. Ecrites sous forme de reportages radiophoniques, elles sont courtes, drôles et impertinentes. Elles dénoncent toutes un travers de notre société avec beaucoup de finesse et sous un angle non moralisateur. Découvrez le “corporacisme” ou le “centre des chasseurs anonymes”. a partir de 14 ans et adultes.
“Drôlement grave et gravement drôle.”
(VA)

BLONDEL, Jean-philippe. (Re)play ! Actes sud junior, 2011.
Coup de coeur
Une écriture fluide et percutante qui raconte les ébats amoureux de Benjamin, Mathieu, Max, Clara à travers la recomposition de leur groupe de rock. Benjamin est le personnage principal de ce livre et ses à travers ses yeux que l'on découvre leur histoire. Un trio amoureux qui fait exploser l'amitié des deux garçon. Un hasard qui leur permet de se comprendre et de se retrouver et de remonter leur groupe de Rock. La musique, la création qui est le moteur de leur vie. Une vie qui les pousse à avancer et à mûrir.
L'auteur propose une maîtrise excellente de la langue, joue avec, pour nous faire comprendre et ressentir ce qu'est l'adolescence.
(M.B.)

LASKY, Kathryn. Le royaume des loups : T.1 Faolan le solitaire. Pocket jeunesse, 2011.
Coup de coeur
Morag met au monde un louveteau avec une patte courbée. Selon les lois de la meute, le petit doit être tué : l’obéa le laisse pour mort. Il est recueilli par l’ourse Coeur-de-Tonnerre. Ce premier tome met en lumière la relation de Faolan le louveteau et de sa mère de lait, jusqu’à la disparition de cette dernière. Faolan doit alors se débrouiller seul et essayer d’intégrer une meute, mais à quel prix ?
Le lecteur retrouve avec bonheur K. Lasky, et les légendes attachées à Ga’Hoole, puisque les loups sont sur le même territoire. Comme avec les rapaces, on découvre le monde des loups : très bien écrit, on plonge sans hésiter dans l’histoire de Faolan. Une réussite. (ss)

VIDAL, Séverine. Comme une plume.VIDAL, Séverine. Comme une plume. Oskar édition, 2011.
Bien !
Bestiole, jeune fille de 14 ans, voit sa meilleure amie Rose plonger dans l’anorexie. Avec son petit ami Ismaël, elle se lance un défi : tout faire pour que Rose aille mieux. Sa gourmandise préférée, le macaron, est l’occasion d’inventer tous les jours de nouvelles saveurs, au parfum de “souvenir d’enfance” ou “fou rire”... Rose aura même quelques idées !
Les relations de Bestiole avec Rose, Ismaël, sa grand-mère... sont bien vues. L’humour est de rigueur. Voilà une belle façon d’aborder un sujet difficile. A conseiller. (ss).

CARMAN, Patrick.  SKELETON CREEK -Tome 1 : PSYCHOSE. Bayard Jeunesse, 2011
Mouais...
Un journal intime retrouvé nous dévoile une enquête menée par deux ados ... L'un, Ryan, écrit dans le journal tandis que l'autre, Sarah filme sur le terrain.
Suite à un accident "étrange" Ryan est cloué au lit et à interdiction de communiquer avec son amie. Chacun mène l'enquête dans son coin et ne tarde pas à découvrir une conspiration qui implique jusqu'à leurs parents... Sarah envoie régulièrement des mots-codes à son ami afin d'accéder à ses vidéos en ligne. Le danger rôde et plus leurs investigations avancent, plus les fantômes du passé se réveillent...

Le récit est assez pauvre, niveau littéraire (malgré de très nombreuses références à l'oeuvre de E.A. Poe) et l'enquête ne brille pas par son originalité. Souvent, les propos sont confus et brouillons et le culte du secret (demies-vérités, informations en suspens) embrouille une histoire qui n'est déjà pas simple... Par contre, le système est redoutablement efficace (le journal intime que l'on lit, l'amour naissant entre nos deux ados, les notes secrètes et les vidéos anxiogènes que l'on n'est pas censé voir... tout conspire à faire de nous un acteur-voyeur leurs mésaventures et cela fonctionne..) La fin de ce tome ne termine pas l'histoire et la (nous) laisse dans un suspense incroyable. Toutefois, moi, je ne lirais pas la suite car la pauvreté littéraire m'a bien plombé mais moi, je ne suis plus un(e) ado alors peut-être que je suis difficile -  Note : Le troisième tome vient de sortir aux States...
Ce premier tome est à réserver aux 13 ans et plus car les séquences vidéos sont parfois effrayantes. Je vous défie de ne pas sursauter à la fin de la deuxième séquence ! (JN)


RIDDELL, Chris. Apolline en mer. Milan, 2011
Bien !
Une nouvelle aventure d’Apolline, détective en herbe et collectionneuse de chaussures orphelines. Excitée par les préparatifs de ses vacances, elle ne se rend pas compte que M. Munroe a autre chose en tête. Il part seul en Norvège : Apolline va traverser la mer pour le retrouver.  Cette histoire révèle une fois de plus un auteur aux idées foisonnantes et loufoques. A déguster sans modération, tant pour les illustrations (très nombreuses) que pour le texte. (ss)

GUDULE. Le croqueur de lune : 21 contes à lire les soirs d’hiver. Mijade, 2011 (Zone J)
Bien !
Des contes du monde entier, dont l’intérêt porte sur la transcription, qui s’oriente vers une lecture pour les plus grands. En effet, au-delà de la maîtrise de l’écriture, l’auteur ne censure pas ces propos. Les contes prennent alors toute leur dimension qu’ils soient connus ou non. Bien vu.(ss)

ARMSTRONG, Kelly. Pouvoirs obscurs. T.1 : l’invocation. Castelmore, 2011
Bien !
Pour ados. Livrée à elle-même depuis la mort de sa mère et l’absence de son père, Chloé élevée par sa tante suit des cours dans une école d’art, mais lorsqu’elle affirme voir des fantômes, les médecins la croient schizophrène et l’envoient dans un institut psychiatrique qui ne soigne que des adolescents. Loin d’être malades, ces jeunes ont comme elle, chacun un pouvoir.
Plutôt pas mal, ce roman est traité comme un thriller avec des adultes inquiétants et capables de trahisons, une tentative d’évasion et une poursuite dans la nuit.(dh)

MOULAY, Sophie. L’élu de Milnor. T.1 : la fuite. Oskar jeunesse, 2011 (coll. Fantasy)
Bien !
Almus, 13 ans, a été durant plusieurs années considéré comme l'Elu, celui qui protègera le monde médiéval de Milnor d'un mystérieux ennemi. Mais les Sages découvrent qu'ils se sont trompés. Le jeune garçon s’enfuit. Vendu comme esclave, le jeune garçon va découvrir la misère mais aussi l’amitié. Poursuivi, il tentera d’échapper avec ses amis aux Hargors, mi-humains mi-bêtes.
Malgré ses 454 pages, ce roman d’aventures se lit très facilement.(dh)

DUMONT, Philippe. Chami Chikan, la loi des pyramides. Alice jeunesse, 2011  Bien !
2082. Chami, petite fille de 8 ans a été adoptée, à 3 ans, dans des circonstances mystérieuses . Elle vit heureuse au sein de sa famille dans une ferme, auprès de parents qui ont tout abandonné à la naissance de leur fils biologique, handicapé, afin de le soustraire à la loi des pyramides. La nuit, un mystérieux inca apparaît dans ses rêves , il l’appelle « Chikan » « unique entre tous » dans la langue des Incas.
Lorsqu’elle devient la proie des services scientifiques de l’armée qui semblent en connaître davantage qu’elle-même sur ses dons, Chami s’enfuit afin de connaître ses origines.
L’héroïne est attachante, on suit ses aventures avec beaucoup de plaisir.
Il s’agit d’un premier roman.(dh)

NOONAN, Michael. Les garçons de décembre. Bayard, 2011 (millezime)
Bien !
Grâce à la générosité d’une vieille dame, cinq orphelins d’une douzaine d’années passent des vacances sur la côte australienne. La plage et les dunes deviennent un formidable terrain de jeux. Mais ces enfants en mal d’amour, vont se lancer dans une terrible compétition dans l’espoir de se faire adopter.
Très belle histoire d’amitié.(dh)

HONAKER, Michel. L’agence PinKerton. T1 : Le châtiment des hommes-tonnerres. Flammarion, 2011.
Bien !
Neil Galore, jeune homme désargenté est recruté par la célèbre agence Pinkerton, afin de démasquer un mystérieux voleur qui sévit dans le Transcontinental. Il va bientôt se rendre compte qu’il ne s’agit pas d’un simple voleur et que la construction du chemin de fer ne s’est pas faite sans drame.
Ce roman est plutôt bien ficelé, mélange de western, de policier, de surnaturel. Il permet en outre de rappeler l’histoire de la construction du premier chemin de fer transcontinental et de l’exploitation des ouvriers chinois.(dh)

THIES, Paul. L’aventure des trois tambours. Flammarion jeunesse, 2011
Bien !
1799, trois jeunes garçons vont partir à la guerre comme tambours.
Récit court sur l’amitié entre ces trois garçons qui va leur permettre de surmonter les épreuves de la vie. (dh)

16:16 Publié dans - ROMANS | Lien permanent | Commentaires (0)

mardi, 26 juillet 2011

Un congrès européen

Le Réseau Girondin Petite Enfance - Université Bordeaux Segalen, organise

le 6ème Congrès Européen "Handicap et Petite Enfance" :

" Prévention, dépistage, diagnostic et prise en charge.

Un enjeu dès la petite enfance ? "

Ces journées se dérouleront les 13 et 14 octobre 2011 au Conseil Général de la Gironde,           Immeuble Gironde, Amphithéâtre Badinter à Bordeaux

le programme.

dimanche, 10 juillet 2011

... quelques sites d'illustratrices et d'illustrateurs...

40435.jpgLoren Capelli

 

 

 

 

 

 

38697.jpgFrédéric Clément

 

 

 

 

 

 

 

9782226193605.jpgNatali Fortier

 

 

 

 

 

 

 

arton3688-11d1f.jpgHenri Galeron

 

 

 

 

 

 

 

42339.jpgBenoît Jacques

 

 

 

 

 

 

                                                 ...à découvrir...

 

Un festival et ..

 

jacques-benoit-oiseau-lire.jpgFESTIVAL  des illustrateurs

de Moulins-sur-Allier

vendredi 30 septembre, samedi 01 et dimanche 2 octobre 2011

 projet porté par l’association Les malcoiffés

Le site avec historique et programme  ICI

illustration de Benoit Jacques Oiseaux-lire (livre), offset, 1992©artiste